Demain dès l’aube

Prix du public du festival « Les Nuits Photographiques » 2015

 

Certains événements essentiels de notre vie ne peuvent être rappelés à notre conscience.
Le besoin de mémoire nourrit petit à petit le fantasme jusqu’à ce que nous ne puissions plus démêler le rêve de la réalité.
Puis vient le temps de l’acceptation du vide.

« Demain dès l’aube » a été réalisé dans la maison familiale prête à être quittée définitivement.
Je l’avais explorée et photographiée dans ces moindres recoins auparavant dans le but de laisser une trace des vies et des morts passées en ce lieu.
Puis j’ai eu le besoin de réaliser une œuvre brute et instinctive.
La musique et les photos ont été créées simultanément, les deux s’inspirant mutuellement,
en une seule et même nuit, vécue comme une performance personnelle et artistique.

 

Un musicien, un photographe.
Un seul et même homme
Une nuit, une seule nuit.
Le besoin de mémoire.
Voici ce dont je ne me souviens pas.